Incomprise?

bol-illustre-eternel-incompris

Les jours me séparant de mon 1er rendez-vous avec le neurologue diminuent. Et je commence à sentir une certaine angoisse poindre en moi. J’ai peur.

J’ai peur de ne pas trouver le bon interlocuteur, j’ai peur de ne pas être prise au sérieux. J’ai peur de faire toutes ces démarches, gaspiller de l’argent pour des tests, pour m’entendre dire au final que tout va bien.

J’ai peur et je me pose un tas de questions sur la légitimité de ma démarche parce qu’autour de moi, mes proches ne comprennent pas. Je vois des sourires se dessiner lorsque je parle de ce cheminement, des interrogations, j’entends mon barbu qui me sort à chaque fois ce sempiternel refrain: « mais ça va te servir à quoi de savoir? ».

Alors je me perds dans mes explications, je bafouille, je cafouille, je sens que je ne suis pas crédible, je me sens comme une imposteuse. Mais je le sens en moi, ce besoin de savoir, de mettre un nom sur tout ce qui ne tourne pas rond chez moi. Est-ce grave de vouloir savoir? Devrais-je plutôt rester une imbécile heureuse?

Heureuse d’être dépendante de mon conjoint, heureuse d’être souvent considérée comme un 2e enfant parce que je ne suis pas digne de confiance? Heureuse de me sentir tout le temps à la ramasse, à côté de la plaque? Oh bien sûr, quand j’en parle, l’on me répond que tout le monde à ses moments de flottement, de distraction, d’oublis. Mais quand c’est quasi permanent, quand toute ta vie ressemble juste à un gouffre sans fond et que les quelques fois où tu en sors la tête, tu te rends compte de la réalité des choses. Ben ça fait mal.

Non, il ne peut pas me faire confiance car il sait que je vais oublier. Il ne peut pas compter sur moi car il sait que je n’ai pas retenu. Et quand par miracle, j’ai un éclair de lucidité et que je pousse une gueulante parce que je me rends compte qu’il me prend pour une gosse, je parviens l’instant d’après à le conforter dans son comportement vis-à-vis de moi parce que j’ai de nouveau fait preuve d’inattention, d’oubli, et je redeviens cette petite fille dépendante qui n’arriverait à rien si elle était lâchée toute seule.

Notre couple a toujours marché ainsi, ce n’est pas nouveau. Mais parfois, ça me pèse de me sentir si inutile. Je voudrais devenir plus responsable, indépendante, j’en viens même parfois à rêver de vivre seule pour pouvoir me débrouiller. Puis mon « caractère » reprend le dessus et notre mode de fonctionnement également. Et la routine redémarre…

Et je me sens toujours incomprise…

 

Publicités

4 réflexions sur “Incomprise?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s