Relations TDAH/quotidien #1

UN-MUR-DEVANT-MOI

Au fil de mes multiples recherches, j’ai découvert de nombreux sites abordant le sujet du TDA/H et proposant de nombreux tests pour déterminer s’il est intéressant de consulter un spécialiste et approfondir les recherches.

J’ai trouvé entre autres ce site belge plutôt complet et dont une liste de critères est proposée. Inutile de vous dire que je me retrouve dans plusieurs de ces critères de façon totalement hallucinante parfois. Je me suis dit qu’il serait intéressant de prendre chaque critère un par un et faire le lien entre ce dernier et mes anecdotes du quotidien. Peut-être qu’à travers mes écrits, certains se reconnaîtront également et auront envie d’échanger en commentaire…

#1: L’impression de ne pas s’accomplir. Ce symptôme revient souvent dans la bouche des adultes qui consultent. La personne peut être très bien accomplie en regard aux objectifs de la société mais a le sentiment de « patauger », d’être perdue dans un labyrinthe, incapable de capitaliser sur son potentiel inné.

Voilà donc le grand drame de toute ma vie! Je ne me suis pas accomplie comme je le voulais. Bien sûr, j’admets que j’ai plutôt bien réussi ma vie dans son ensemble. J’ai une famille merveilleuse qui me comble de bonheur chaque jour (cette phrase est clairement bateau, j’en conviens, mais je ne peux pas dire les choses autrement!).

En fait, j’aime vraiment ma vie et je suis parfois un peu mal à l’aise quand je dis aux gens que je suis réellement heureuse à 90%! (les 10% restant sont liés à ma carrière professionnelle! ^^).

Mais je ne me sens pas accomplie… pas totalement. J’ai commencé des études d’infirmière à l’âge de 18 ans, mon rêve depuis que je suis en âge de réfléchir et de parler correctement. Il n’y avait aucune autre option possible, pour moi, c’était mon seul et unique but. Puis j’ai entamé ma 1ère année, tout semblait bien se dérouler mis à part des gros soucis familiaux mais les études en elles-même se passaient bien. Jusqu’au jour des examens de fin d’année où là, sur un coup de tête, parce que j’ai perdu les pédales, j’ai décidé de tout abandonner! Personne n’avait rien vu venir et malgré les discussions avec les professeurs et mes parents, rien ne pouvait plus me faire faire marche arrière.

C’est ça aussi, mes soupçons concernant le TDAH. Cette manie à tout lâcher sans crier gare, foncer tête baissée dans une activité puis d’un coup, en relevant la tête, freiner des quatre fers comme si ma vie en dépendait!

Plus tard, je me suis également adonnée au dessin. Une passion dévorante où chaque jour, une force incontrôlable m’ordonnait de dessiner encore et encore. J’ai tenu un blog durant 4 ans, mes amis et même des inconnus me suivaient assidûment, j’avais de temps en temps des propositions pour de petits travaux personnels. On m’encourageait de mille façons, on a cru en moi, me poussant même à tenter de me faire connaître. Mais je n’ai jamais rien fait. Rien qu’à l’idée du travail titanesque que cette discipline demande, j’en étais déjà découragée avant même de commencer! Et puis, à côté du dessin, d’autres projets m’attendaient patiemment. De la couture, de la peinture,… Je suis trop dispersée, je ne parviens pas à me tenir à une seule activité et encore moins à la terminer! Alors, vous pensez bien que travailler dans ce domaine était finalement totalement illusoire!

 

Publicités

4 réflexions sur “Relations TDAH/quotidien #1

  1. Je me reconnais totalement. Ce qui me trouble c’est que même si j’ai toute la liberté financière pour m’accomplir, je vais me saboter. Je ne vais pas m’accomplir. Ca dépasse la procrastination par exemple, c’est plus profond. Ca implique : impulsivité, besoin de changement constant, rapport à l’effort, confiance en moi, manque d’organisation, perfectionnisme, incapacité à bien gérer les attentes ou à les comprendre, etc.

    J'aime

    1. Je me reconnais aussi dans ta description. Je trouve assez pénible de sentir qu’on a du potentiel pour réaliser des choses intéressantes et que nous ne sommes même pas capables de mettre tout en œuvre pour les accomplir. Il y a tant de barrières qui m’empêchent de me réaliser et quand j’en parle autour de moi, les gens ne comprennent pas!

      Aimé par 1 personne

      1. De la l’importance de partager et de se reconnaître auprès d’autres personnes. Je pense que le mouvement anti-TDAH va prendre de l’ampleur à cause de la hausse des diagnostics. Je suis le premier à blâmer les médecins qui donnent inutilement des médicaments inutilement aux enfants… il reste que ce que l’on vit est réel!

        J'aime

  2. Le sujet des médicaments est plutôt délicat. Je pense que pour certains enfants/adultes, ça peut être une vraie libération mais c’est à prendre avec des pincettes et vraiment au cas par cas. Et j’ai entendu dire qu’aux USA, par exemple, la médication est quasi systématique. Alors là, c’est sûr que ça devient problématique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s